Derniers sujets
» Les Outils et accessoires Amazigh antique
par aichato Jeu 28 Jan - 2:58

» Souss com interpelations
par aichato Sam 19 Déc - 10:29

» Sos TIFNIT COTE ATLANTIQUE EN DANGER
par ibnfernass Jeu 26 Nov - 11:30

» الجرائم المرتكبة بإسم الإسلام
par cydrogene Mer 8 Avr - 9:54

» Yabiladi com News
par cydrogene Jeu 19 Mar - 8:14

» Operation Yabiladi sur le web
par cydrogene Lun 12 Jan - 10:57

» Le ''J'accuse'' officiel de الميموني
par aichato Dim 7 Déc - 3:06

» تفنيت الشاطي من الجو ... رائع ''الميموني'' Tifnit from de Air by Mimouni
par ميموني Dim 14 Sep - 2:54

» Interview de Mimouni analyste politique Chtouka presse
par cydrogene Dim 3 Aoû - 11:37

» Links to Morocco equivalent Links to Mimouni maroc
par Admin Sam 26 Oct - 6:35

» http://mimouni.marocs.net/rss
par Admin Sam 26 Oct - 6:31

» Sitemap Mimouni Maroc
par Admin Sam 26 Oct - 6:24

» Mimouni the golden links to cultural topics
par Admin Ven 25 Oct - 2:04

» La tragédie des Musulmans en pays de Bouda a Borma
par Admin Mar 1 Oct - 11:20

» Reseau Souss exprime sa honte et douleur face aux terroristes Arabes
par ouchen2 Mer 21 Aoû - 7:14

» Sidi Bibi la Commune
par ouchen2 Lun 19 Aoû - 10:38

» Le detroit de Gibraltar: un volcan en hibernation
par ميموني Mar 13 Aoû - 5:44

» تجديد شبكة سوس متواصل Reseau Souss upgrade
par cydrogene Mer 7 Aoû - 7:43

» Video Tifnit Ouled Mimoun
par ouchen2 Mer 24 Juil - 8:10

» Identifier intrus et inconnus appelant
par Admin Lun 1 Juil - 11:43


L'Arganier existe-t-il dans le Souss?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Arganier existe-t-il dans le Souss?

Message par africano le Sam 11 Déc - 10:46

Ce prodigieux arbre, noble et temeraire, s'accrochant a la pierre et aux roches et supportant des hivers rudes et été brulant se contentant de peux ou pas d'eau a trouvé le pays qui lui convient dans le Souss, chez les Imazighen du Royaume Maroacin.

je laisse parler ici l'un des militanrs culturels et environnemental des plus pointus
je donne la parole a :
le portail amazigh mondial

http://chleuhs.forumactif.biz/art-et-culture-f51/l-arganier-un-arbre-magique-t476.htm?highlight=arganier

mimouni a écrit:

africano

Messages : 76
Points : 111
Réputation : 1
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arganier existe-t-il dans le Souss?

Message par africano le Sam 11 Déc - 10:47

mimouni a écrit:Voila tout ce que possède le monde comme arbres arganier
C'est une exclusivité Marocaine dont bénéficie uniquement
le Souss (Achrouken en majorité)


africano

Messages : 76
Points : 111
Réputation : 1
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arganier existe-t-il dans le Souss?

Message par africano le Sam 11 Déc - 10:47

mimouni a écrit:L’huile d’argan est tirée d’une noix qui contient plusieurs amandes. Utilisée sans aucun gaspillage, elle est considérée comme un trésor naturel très précieux. Les recherches scientifiques ont confirmé le savoir antique des Imazighen qui etaient les premiers a l’utiliser.Aujourd’hui le but du gain
et sa concentration uniquement dans une région du Maroc ont en fait un produit
que de consommation et d’utilisation universelle
. Son prix depasse
presque toujours celui de plusieurs genres de parfums reputés cheres.
Cette huile Hydrate, revitalise, adoucit la peau et la protège contre les dessèchements, atténue les gerçures et craquelures causées par les froids d'hiver. Aide à prévenir les rides. Nettoie la peau acnéique et la laisse éclatante et radieuse. Son pouvoir raffermissant fait des merveilles en cas de perte d'élasticité de la peau.
Utilisée depuis des siècles par les femmes berbères pour ses propriétés cosmétiques exceptionnelles. Trésor de la nature, cette huile de couleur miel est gorgée d'acides gras essentiels Oméga-3 Oméga-6 et de tocophérols (vitamine E), antioxydants recommandés pour prévenir le dessèchement prématuré de la peau.
L’arganier fournit aux ruraux du Souss marocain
du bois, de l'huile extraite de ses amandons , son feuillage ou la pulpe de ses fruits pour l’alimentation des chèvres,bref, toutes les parties de l'arganier ont une utilité.
Connu scientifiquement sous le nom Argania Spinosa il est présent depuis plus de 80 millions d’années au Maroc et fait actuellement l’objet de toutes les attentions.
L’arganier fait partie de la famille des Sapotacées, reconnue pour donner naissance à des espèces rustiques et résistantes.
Cet arbre épineux – d’où l’adjectif “Spinoza” – qui peut atteindre 8 à 10 mètres de hauteur et vivre jusqu’à 200 ans, est facilement reconnaissable dans le paysage marocain. Il présente une cime large et ronde, un tronc noueux, tortueux et assez court, souvent lui-même formé de plusieurs branches entrelacées. Les forêts d’arganiers sont assez clairsemées (environ 30 arbres par hectare)et ses
racines pouvant atteindre 30 mètres de profondeur pour récupérer les eaux profondes
.
Les rameaux de l’arganier sont épineux et garnis de petites feuilles de couleur vert sombre qui peuvent subsister même durant la saison sèche.
L’arganier donne des fleurs et des fruits. Les fleurs apparaissent entre mai et juin et sont jaune verdâtre, parfois blanches. Le fruit a la taille et la forme d’une grosse olive, il est constitué d’une pulpe et d’un noyau contenant des graines appelées amandons. En moyenne, un arbre peut produire jusqu’à 8 kg de fruits par an soit un total de 128 000 tonnes par an, pour l’ensemble de
Aujourd’hui, l’Arganeraie représente 65 % de la surface boisée du sud marocain et couvre une surface de 830 000 hectares. Elle s’étend de la région de l’Oued Tensift à l’Oued Souss, en passant par Marrakech, Agadir et Essaouira.

Durant la première guerre mondiale,(Maroc colonisé) l’arganeraie a été massivement déboisée pour fabriquer un charbon de bois d’excellente qualité qui était exporté à travers l’Europe du sud, notamment en Espagne et au Portugal.Conscientes du danger qu’entrainerait une destruction massive de ces arganiers pour les populations locales, les autorités marocaines promulguèrent en 1925 un Dahir régissant les droits d’exploitation des arganiers et instaurant un droit coutumier:
Cette loi toujours en vigueur fait bénéficier les populations locales de droits de jouissance très larges :
- Droit de collecte et de cueillette des fruits,
- droit de pâturage sans contrepartie,
- droit de labour des terrains,
- droit d’utilisation des pierres et du sable sans contrepartie,
- droit de ramassage du bois sec
.
En 1998, conscient de l’importance de la préservation et de la protection d’un tel patrimoine, l’UNESCO a octroyé aux forêts d’arganiers du Maroc le statut de Réserves de la Biosphère.

africano

Messages : 76
Points : 111
Réputation : 1
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arganier existe-t-il dans le Souss?

Message par africano le Sam 11 Déc - 10:48

mimouni a écrit:L’arganier chez les Achtouken (Souss)
argan : arganier (collectif) et huile d’argane. targant (pl. targinin) : arganier (unité), petit nombre d’arganiers. aregginen : pluriel de petit nombre d’argan, " quelques arganiers ". Ce mot s’appliquerait à des arganiers plus grands que les targinin. ayyaw (pl. ayyawen) : rejet partant de la souche. tagwntift : petit arganier. asennan (pl. isennanen) : petite épine sortant du petit fruit par la fleur. ajdur (pl. ijduren - ijdar) : fleur d’arganier.
aghray (pl. ighrayn) : fruit à peine formé. admam (pl. idmamen) : fruit qui commence à se former ; d’abord rougeâtre, lorsqu’il devient vert, il est appelé : zêrgemmu (collectif) ;tazêrgemmut (pl. tizêrgwmma) (unité). Lorsque celui-ci jaunit et mûrit il est appelé : bilzîz (collectif) ; tibilzîzt (pl. tibilzîzin) (unité) . Après le bilzîz, lorsque le fruit est sec il est appelé, qu’il soit resté sur l’arbre ou qu’il soit tombé : tifiyyict (collectif). La tifiyyict restée sur l’arbre est gaulée (zwi : gauler , azway : gaulage) et celle tombée sur le sol est ramassée (gru : ramasser , tigri : ramassage).
Le tout est mis dans des paniers (agwnin, pl. igwninen) faits avec la plante inif ; ou tazgawt (pl. tizgiwin) faits en palmier nain (tiznirt) ou en palmes (ifrawn) de palmier-dattier (tayniwt, pl. tayniwin) ; la tazgawt contient trois igwninen, l’agwnin lui-même contient trois tigwninin, une et demie dans chaque poche (tamnâtt, pl. timnadîn).
Le tout est transporté et emmagasiné dans les pièces du rez-de-chaussée pour éviter les dommages causés par les rats. On les retire au fur et à mesure des besoins, mais il arrive qu’on les laisse plusieurs années.
Les femmes pendant les intervalles de repas, prennent les tifiyyict et les concassent sur une pierre dite : assargw (pl. issurag) et à l’aide d’une pierre dite taggunt n wawrag (pl. tigguna n wawrag) ou plutôt taggunt n tifiyyict pour séparer (sfiyc : éplucher, asfiyc : épluchage) l’enveloppe sèche (agalim, pl. igalimen ou alig, pl. iligen) du noyau (aqqa, pl. aqqayn). L’agalim est donné aux animaux (chameaux, bœufs, moutons, chèvres) ; les chevaux, les ânes et les mulets (lebhaym n wazag : animaux à frange) ne le mangent pas.
Les femmes mettent les noyaux aqqayn dans des paniers igwninen, puis les concassent (erg : concasser, awrag : concassage), sur une pierre assargw n wawrag à l’aide d’une pierre taggunt n wawrag. Les concasseuses sont appelées tamragt (pl. timragin) : le pluriel masculin imragen est employé dans l’expression : " flan, llan dars imragen - on concasse chez un tel = il bénéficie d’une tiwizi entr’aide collective ". Lorsque le noyau est cassé, les hommes séparent l’amande (tîznint, pl. tîznin) des morceaux (irgen) de la coque (irg) et mettent les amandes dans un panier (tagwnint). Les débris de la coque, irgen, tombés sur le sol sont utilisés comme combustible.
Les amandes tîznin sont torréfiées (ssli : torréfier, asslay : torréfaction) dans un plat en terre (afellun, pl. ifellan) posé sur le feu.
Les amandes torréfiées sont moulues dans un moulin à bras appelé azerg n tîznin. Du moulin sort par un conduit (ils n wazerg) une espèce de pâte (amlû) qui tombe dans un récipient en terre appelé tazlaft n yîzmi muni d’un conduit (ils n dezlaft).
La femme verse sur cette pâte, à l’aide d’une cuillère à pot (aghwnja, pl. ighenjawen) un peu d’eau tiède (aman ulbanin) et mélange le tout d’une main, jusqu’à ce que la pâte se forme en grumeaux ressemblant à du couscous.

Les grumeaux s’agglomèrent et forment la tazgemmut ou tazegmut, nageant dans l’huile d’argan. La tazgemmut est pressée (zêm : presser, îzmi : pressage) pour extraire l’huile qu’elle contient encore. L’huile est mise dans des récipients faits de citrouilles sèches (taxsayt n wargan) et la tazgemmut est donnée au bétail (chameaux, bœufs, moutons et chèvres).
source:
La vie berbère par les textes. Arsène Roux.

africano

Messages : 76
Points : 111
Réputation : 1
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le fruit de l'arganier

Message par africano le Sam 11 Déc - 10:49

Le fruit de l'arganier

mimouni a écrit:

africano

Messages : 76
Points : 111
Réputation : 1
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arganier existe-t-il dans le Souss?

Message par africano le Sam 11 Déc - 10:50

mimouni a écrit:

africano

Messages : 76
Points : 111
Réputation : 1
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

extraction de l'huile d'Argan

Message par africano le Sam 11 Déc - 10:52

extraction de l'huile d'Argan

mimouni a écrit:

africano

Messages : 76
Points : 111
Réputation : 1
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Loi Marocaine de l'Arganier

Message par africano le Sam 11 Déc - 10:53

Loi Marocaine de l'Arganier

mimouni a écrit:L’huile d’argan est tirée d’une noix qui contient plusieurs amandes. Utilisée sans aucun gaspillage, elle est considérée comme un trésor naturel très précieux. Les recherches scientifiques ont confirmé le savoir antique des Imazighen qui etaient les premiers a l’utiliser.Aujourd’hui le but du gain
et sa concentration uniquement dans une région du Maroc ont en fait un produit
que de consommation et d’utilisation universelle. Son prix depasse presque
toujours celui de plusieurs genres de parfums reputés cheres.
Cette huile Hydrate, revitalise, adoucit la peau et la protège contre les dessèchements, atténue les gerçures et craquelures causées par les froids d'hiver. Aide à prévenir les rides. Nettoie la peau acnéique et la laisse éclatante et radieuse. Son pouvoir raffermissant fait des merveilles en cas de perte d'élasticité de la peau.
Utilisée depuis des siècles par les femmes berbères pour ses propriétés cosmétiques exceptionnelles. Trésor de la nature, cette huile de couleur miel est gorgée d'acides gras essentiels Oméga-3 Oméga-6 et de tocophérols (vitamine E), antioxydants recommandés pour prévenir le dessèchement prématuré de la peau.
L’arganier fournit aux ruraux du Souss marocain
du bois, de l'huile extraite de ses amandons , son feuillage ou la pulpe de ses fruits pour l’alimentation des chèvres,bref, toutes les parties de l'arganier ont une utilité.
Connu scientifiquement sous le nom Argania Spinosa il est présent depuis plus de 80 millions d’années au Maroc et fait actuellement l’objet de toutes les attentions.
L’arganier fait partie de la famille des Sapotacées, reconnue pour donner naissance à des espèces rustiques et résistantes.
Cet arbre épineux – d’où l’adjectif “Spinoza” – qui peut atteindre 8 à 10 mètres de hauteur et vivre jusqu’à 200 ans, est facilement reconnaissable dans le paysage marocain. Il présente une cime large et ronde, un tronc noueux, tortueux et assez court, souvent lui-même formé de plusieurs branches entrelacées. Les forêts d’arganiers sont assez clairsemées (environ 30 arbres par hectare)et ses
racines pouvant atteindre 30 mètres de profondeur pour récupérer les eaux profondes.
Les rameaux de l’arganier sont épineux et garnis de petites feuilles de couleur vert sombre qui peuvent subsister même durant la saison sèche.
L’arganier donne des fleurs et des fruits. Les fleurs apparaissent entre mai et juin et sont jaune verdâtre, parfois blanches. Le fruit a la taille et la forme d’une grosse olive, il est constitué d’une pulpe et d’un noyau contenant des graines appelées amandons. En moyenne, un arbre peut produire jusqu’à 8 kg de fruits par an soit un total de 128 000 tonnes par an, pour l’ensemble de
Aujourd’hui, l’Arganeraie représente 65 % de la surface boisée du sud marocain et couvre une surface de 830 000 hectares. Elle s’étend de la région de l’Oued Tensift à l’Oued Souss, en passant par Marrakech, Agadir et Essaouira.

Il était une fois l'arganier...
La présence de l’arganier au Maroc remonte à l’époque tertiaire. Des chercheurs ont montré que celui-ci existait déjà quand le Maroc était rattaché aux Canaries, c’est-à-dire avant les mouvements dus à la tectonique des plaques.
A l’époque quaternaire, les glaciations ont développé la présence de l’arganier dans la région de Rabat. Plus récemment, au Xe siècle, les Phéniciens ont utilisé l’huile d’argan dans leurs lampes pour s’éclairer.
Aujourd’hui, cet arbre séculaire dont l’exploitation représente de réels enjeux est devenu l’emblème des régions du sud. Mais sa surexploitation représente un réel danger pour sa pérennité. Durant la première guerre mondiale, l’arganeraie a été massivement déboisée pour fabriquer un charbon de bois d’excellente qualité qui était exporté à travers l’Europe du sud, notamment en Espagne et au Portugal.
Conscientes du danger qu’entrainerait une destruction massive de ces arganiers pour les populations locales, les autorités marocaines promulguèrent en 1925 un Dahir régissant les droits d’exploitation des arganiers et instaurant un droit coutumier. .../...

Cette loi toujours en vigueur fait bénéficier les populations locales de droits de jouissance très larges :
- Droit de collecte et de cueillette des fruits,
- droit de pâturage sans contrepartie,
- droit de labour des terrains,
- droit d’utilisation des pierres et du sable sans contrepartie,
- droit de ramassage du bois sec.
En 1998, conscient de l’importance de la préservation et de la protection d’un tel patrimoine, l’UNESCO a octroyé aux forêts d’arganiers du Maroc le statut de Réserves de la Biosphère.
L’huile d’argan réduit le risque d’hypertension
L’huile d’argan ajoute à son palmarès une nouvelle vertu thérapeutique. Des chercheurs ont découvert récemment que la consommation régulière de cette huile réduirait de 50% le risque de développer une hypertension artérielle. Parmi tous les trésor dont recèle la nature, l’huile extraite du cœur du fruit de l’arganier est une huile très précieuse puisqu’elle possède de nombreuses vertus cosmétiques et pharmaceutiques. En effet, les bienfaits de l’huile d’argan ne sont plus à démontrer, d’ailleurs les habitants du sud du Maroc, ont toujours utilisé cette huile pour traiter la varicelle, l’acné juvénile, les rhumatismes et prévenir les vergetures chez les femmes enceintes.
Mieux encore, selon des études scientifiques menés tant au Maroc qu’en Europe , cette huile est également bénéfique pour le cœur car elle protège contre le mauvais cholestérol, l’artériosclérose, l’infarctus du myocarde ; les études montrent que ses propriétés sont dues à la présence de la fraction lipidique qui représente 99% de la composition totale et qui est particulièrement riche en acides gras insaturés.

Ces acides représentent 80 % dont majoritairement l’acide oléique (45%) et l’acide linoléique (35%), deux acides connus pour leur rôle hypocholestérolémiante et anti-aérogène. Ils réduisent la quantité de cholestérol plasmatique dans l’organisme et évitent son dépôt dans les artères et diminuent ainsi le risque d’infarctus. Ces acides sont dits « essentiels » car ils sont indispensable à notre organisme qui ne peut les synthétiser. Ils doivent donc être apportés par notre alimentation. L’apport quotidien recommandé de ces acides étant de 5 à 6 grammes. Ces acides sont également précurseurs des hormones prostaglandine qui régulent les différents systèmes cellulaires, en particulier les échanges membranaires.

Ils interviennent dans la fraction de barrières et perméabilité de l’épiderme. Avec l’âge leur carence conduit à un vieillissement cutané et donc détachement et perte d’élasticité de la peau qui favorise les rides et les ridules. D’ailleurs, le 1% restant appelé (fraction insaponifiable) ou composé mineur possède des activités biologiques remarquables car il est riche en tocophérols dont la fameuse vitamine E. la vitamine E est connue pour contribuer à un développement régulier de toutes les parties de l’organisme, mais aussi pour ses propriétés stimulantes sur la défense anti-oxydante des cellules. En effet, la vitamine E retarderait le vieillissement cellulaire par son action sur la diminution de la susceptibilité membranaire au phénomène de préoxydation.
Les laboratoire les plus futés qui connaissent la composition de l’huile d’argane ont été séduit par ses pouvoir antioxydants et anti-radicaux libres, déterminants dans la prévention des rides et des ridules et l’utilisent de plus en plus pour fabriquer des crèmes anti-vieillissement.
Une panacée venue du Maroc
La consommation régulière de l’huile d’arganier, dont les vertus sont confirmées jour après jour par la recherche scientifique, diminue le risque d’hypertension artérielle, selon une étude dont les conclusions sont repris par « le Figaro TV magazine » dans son dernier numéro. L’étude réalisée auprès de 182 personnes de la région d’Essaouira consommant régulièrement cette huile a monté un risque deux fois moindre de développer une hypertension artérielle par rapport à celles qui n’ en consommaient pas, signale le magazine dans un article intitulé « L’huile d’argane, panacée venue du Maroc ». le figaro relève, par ailleurs, que des études ont cours montrent que deux cuillères à soupe par jour d’huile d’argane pourraient réduire significativement le taux de cholestérol sanguin au bout d’un mois (et qui plus à long terme). Utilisée depuis des siècles par les marocains, l’huile d’arganier possède des propriétés nutritives, protectrices, adoucissantes et régénératrice de l’épiderme et des cheveux, qui expliquent parfaitement son statut de produit de beauté, précisent ils.

Souad GHAZI
Source le matin

africano

Messages : 76
Points : 111
Réputation : 1
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arganier existe-t-il dans le Souss?

Message par africano le Sam 11 Déc - 10:55

elgate3takad a écrit:Une opération inscrite au programme des Eaux et Forêts. Un investissement de 20 millions de DH. L’arganier, c’est l’or vert du Souss-Massa. Une richesse qu’il faut préserver et développer. Ainsi, cette année, ce sont plus de 500.000 arganiers qui seront plantés sur plus de 2.500 hectares à travers toute la région. Un projet qui s’inscrit dans le plan d’action 2008 de la direction régionale des Eaux et Forêts du sud-ouest. De fait, l’opération est d’un grand intérêt pour la pérennité de l’arganier. « Nous enregistrons dans cette zone une perte qui équivaut à 500 ha/ an », précise Abdelkrim Azenfar, directeur régional des Eaux et Forêts. Selon le responsable, les pertes sont essentiellement dues au surpâturage et aux cultures réalisées sur les arganeraies.
Face à cette situation marquée par l’absence de régénération naturelle, les institutionnels ne sont pas les seuls à réagir. La mobilisation est générale pour reconstituer ces forêts. Près de 56% des 500.000 arganiers seront plantés par la direction régionale des Eaux et Forêts. Le reste sera assuré par des partenaires, à savoir l’Agence de développement social, Ciments du Maroc et les Autoroutes du Maroc. A noter que ces deux entreprises initient des projets socio-économiques sur l’aire de l’arganeraie
............................................................................................................................... Arrow .l`economiste

africano

Messages : 76
Points : 111
Réputation : 1
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arganier existe-t-il dans le Souss?

Message par soussoft le Ven 13 Jan - 8:09

un doc veridique et complet
voir aussi le meme auteur sur
http://mimouni.7olm.org
vous y trouverez
le palmier
l'arganier nouveau
l'olivier
le figuier etc

soussoft

Messages : 202
Points : 284
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arganier existe-t-il dans le Souss?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum